vendredi 13 décembre 2013

Snober Noël

Je sais pas si c'est juste moi, mais je remarque que de plus en plus de gens semblent snober Noël. Genre que c'est rendu cool de pas fêter Noël, parce que c'est "tellement une fête commerciale, pfff, moi j'ai plus de profondeur que ça, MOI, je suis pas superficiel(le), je ne me soumets pas au capitalisme du monde, MOI!"

Bon, je sais, je sais, c'est pas TOUT LE MONDE qui agit en gros hipster gossant comme ça. Y'en a pour qui Noël c'est juste pas une fête qui les attire, et c'est correct. Mais ça m'irrite vraiment beaucoup ceux qui tiennent à te faire sentir MAL d'aimer Noël. Tsé j'ai un billet concernant mes décos que j'ai envie de publier bientôt, et sérieux j'ai presque PEUR de le publier, au cas où un de mes amis "hipster-anti-Noël-de-capitaliste" déciderait de monter sur ses grands chevaux pour me casser le party en pleine face.

MAIS LÀ ÇA SUFFIT!


Personnellement, la raison pour laquelle j'aime Noël, c'est vraiment pas juste pour les cadeaux. Je pense que c'est aussi le cas pour la plupart des gens qui célèbrent cette fête... sauf ceux qui sont PDG de grandes compagnies de manufacture de gogosses. Mais même là. Je veux dire, Noël c'est aussi bon pour les petits commerçants indépendants. Pour les artistes amateurs sur Etsy. Pour les mini-boutiques gérées par une seule personne qui fait juste ça pour la passion.

Oui, les gens aiment donner des cadeaux à Noël. Je fais partie de ceux-là. J'aime trouver le petit quelque chose qui va surprendre ceux que j'aime et les faire sourire. Oui, souvent, ça veut dire qu'il faut que j'achète quelque chose. Mais on peux-tu relaxer un peu avec ça? Si ça ME fait plaisir et que ça fait plaisir à la personne qui reçoit le cadeau, tant que c'est pas des enfants exploités ou des animaux écorchés vifs qui ont servi à faire ledit cadeau, je vois pas c'est quoi le problème. Et en plus, si ça t'énerve tant que ça d'acheter des affaires, fais-les toi-même! Ou donnes-en juste pas.

Non mais je veux dire, Noël, comme toutes les autres fêtes, on en fait ce qu'on veut. Je suis pas religieuse pour deux sous, alors j'ignore complètement le côté Jésus-est-né-le-divin-enfant, même si j'écoute des tounes de Noël quand même. Non, pour moi, Noël ça représente les congés après une moitié d'année de dur labeur quand j'étais à l'école. Ça représente un petit break au milieu pour se préparer au reste de l'année scolaire. Noël, c'est les après-midi "activités" qu'on faisait au primaire. La grosse joie qu'on avait de laisser faire les maths pour construire des flocons en carton et décorer la classe. Participer à la petite chorale de Noël devant toute l'école. Danser tout l'après-midi à la disco de l'école secondaire. Un petit morceau de liberté et de joie, de soulagement de s'être rendu jusqu'à ce point tournant de l'année, la langue pendante, et rêver à l'idée de dormir jusqu'à midi pendant trois semaines. Passer du temps entre amis et avec la famille. Admirer les belles couleurs pétantes des décorations partout. Relaxer.

C'est pour ça que j'aime Noël. C'est juste un gros tas de bonheur hyper sucré, de nostalgie joyeuse, et du temps libre enfin pour faire ce que je veux.

Et je refuse de me sentir coupable pour ça.

Je suis une Noëlique et je m'assume. Et tant pis pour vous si vous préférez vous priver d'un mois de joie et d'excitation. Moi en tout cas, je file le parfait bonheur en ce moment. Dans une petite semaine, ce sera Noël et TROIS SEMAINES de vacances que j'attends depuis longtemps.

Alors paix et amour, anti-Noëlleux. PAIX ET AMOUR!


2 commentaires:

L'impulsive montréalaise a dit...

Amen ! AMEN !!! :)

Éphémère a dit...

Je compte, je compte !!

Je suis comme toi ! Je ne peux qu'approuver ce billet :)