vendredi 24 février 2012

La plage la plus venteuse au monde


Quand on habitait à Seattle et qu'on se lamentait sous les nuages gris éternels, j'attendais avec impatience la venue de l'été pour profiter des rayons du soleil pendant le seul mois ensoleillé de l'État de Washington.

Puis, un jour, j'ai reçu une revue sur des road trips à faire dans les environs. « Quelle excellente idée comme activité d'été », me suis-je exclamée à moi-même avec un trop-plein d'enthousiasme.

Quand j'ai découvert qu'on habitait à trois heures à peine d'une vraie plage bordant un vrai océan, mon choix était fait : on irait passer une fin de semaine en amoureux sur la plage de Long Beach, WA. Et tant qu'à faire, on irait durant la fête du 4 juillet pour se pâmer devant des feux d'artifice, les deux pieds dans le sable et le coeur tout plein de romantisme à rendre Danielle Steel jalouse.


Le matin venu, je mets ma petite robe soleil jaune. Il fait un beau 28 degrés dehors, et j'ai donc hâte d'être sur la plage pour en profiter!

Durant le voyage en auto, on fait des « oooooh » et des « aaaaah » aux bons moments quand de beaux paysages se profilent devant nous, et on arrive juste avant d'être écoeurés de pépier comme deux tourtereaux bien domptés.

On se stationne. J'ouvre la portière.

BORDEL DE MERDE, c'est quoi ce vent de fou?!

Je vois rien. J'ai les cheveux dans la face TOUT LE TEMPS. Je me trouve un élastique de secours et je m'attache les cheveux, qui sont déjà tout en motton et irrécupérablement dégueulassés de sable. Mais dès que j'enlève mes cheveux de ma face, je reçois du bon sable dans les yeux et la bouche. Miam.

Je me dis « tiens, une longue bourrasque ».

Cinq minutes plus tard, je me dis « tiens, cette bourrasque a la tête dure, on dirait, hihi »

Dix minutes plus tard, je me dis « $&*@ c'est quoi cette tornade de merde? », et je réalise que ce n'est pas une bourrasque. C'est juste le vent.

Et c'est pas un doux vent chaud qui nous chatouille la peau. Non. C'est un vent glacial venu du Pôle Nord. Un vent tellement froid que, malgré les 28 degrés, je ressens l'équivalent d'un 10 degrés. En robe soleil.

Je grelotte.

Je regarde autour de moi, les natifs de la place portent tous des cotons ouatés. Mouaip. On finit par comprendre, en jasant avec eux, que c'est absolument normal. Que c'est même pire l'hiver. Que c'est juste une plage venteuse et froide à cause de l'océan.

Et tout à coup, dans mon esprit, ça fait « clic », et je revois l'image du festival du cerf-volant de Long Beach. Et du musée du cerf-volant. Ah ben oui. N'importe qui de pas attardé aurait fait le lien. Une plage se vantant d'être la place idéale pour faire voler des cerfs-volant se doit d'être extrêmement venteuse.

(Vantant, venteuse... elle est bonne, non?)

Photo : Alki1 @ Flikr.com

Bref, on a passé LA fin de semaine hyper chaude et ensoleillée de tout l'été à Washington sur la plage la plus venteuse et la plus froide au monde.

On s'est quand même fait du fun, mais depuis, j'ai moins le goût d'aller à la plage. Mettons que l'image idyllique que j'en avais s'est autodétruite durant ma première heure à Long Beach.

Juste pour dire, voici une plage normale :

Photo : Wikipedia

Et voici la plage de Long Beach le 4 juillet (oui oui, ce sont bien des tentes que vous voyez à l'horizon, il faisait trop froid et venteux pour rester dehors durant tout l'après-midi) :



Et voici moi, sur la plage de Long Beach le 4 juillet :

lundi 20 février 2012

Discussion de couple

(Petite note pour mieux comprendre ce qui va suivre : je m'appelle Joanie, et mon copain s'appelle Denis, prononcé à l'américaine, donc « Dènisss ».)

Moi : As-tu demandé à Desmond et Brooke où ils veulent manger demain soir?
Copain : Il faudrait vraiment leur trouver un nom plus court que « Desmond et Brooke ».
Moi : Tu veux dire un mot-valise du genre « Brangelina » ou « Tomkat »?
Copain : Ouais. Qu'est-ce que tu dirais de Desbrooke?
Moi : Brookmond?
Copain : Bresmond? Mondbrooke?
Moi : Est-ce que tu penses que les autres nous donnent un nom du genre eux aussi? Qu'est-ce que ça pourrait être pour nous?
Copain : Den...nie...ssss...
Moi : ...Ben là!
Copain : Quoi?
Moi : Ben, c'est juste ton nom, t'as même rajouté le « s » à la fin!
Copain : Je trouvais que ça sonnait mieux.

Évidemment.

vendredi 17 février 2012

J'ai faim!!!

Si y'a une chose qui m'énerve de la Californie, c'est le fait que les gens ici soupent vers 20 h.

Je sais pas si c'est juste moi, mais j'ai toujours soupé vers 17-18 h. À mon avis, c'est l'heure idéale pour le repas du soir. C'est très logique, après tout! On déjeune vers 8 h, on dîne vers midi et on soupe à 17 h. Ça équivaut à un intervalle de 4 ou 5 heures entre chaque repas.

Peut-être que mon estomac n'est pas bien entraîné, mais si je dîne à midi et que je dois attendre jusqu'à 20 h avant le souper, ça marche juste pas. Rendu là, je mangerais n'importe quoi. Je commence à voir des étoiles. Et à voir rouge, en fait. Je sais que je pourrais grignoter en attendant, mais manger des fruits, ça n'aide pas, et je ne veux pas me mettre à trop manger entre les repas pour compenser, surtout pas juste avant d'aller au restaurant!

Le pire dans tout ça, c'est qu'ici, les bons restaurants sont TOUJOURS bondés, et on peut rarement réserver une table. Alors on se ramasse toujours à négocier avec nos amis pour décider de l'heure du souper, et on finit avec un compromis de 19 h. Mais rendu au resto, on doit attendre un autre 30 minutes avant d'avoir une table de toute façon. Et le temps que la bouffe soit préparée, on ne mange pas avant 20 h quand même. Imaginez si on acceptait de se rendre là à 20 h...

Est-ce que c'est moi, le problème? À quelle heure mangez-vous?

mardi 14 février 2012

Awwww

1 h 30 am. Jour de la St-Valentin. Copain et moi lisons un livre dans le lit. Soudain, Copain se sent romantique. Il se tourne vers moi, le regard tendre (pas ce GENRE de tendre-là, quand même...)

- Tu sais, tout ce temps...

Il insère une pause dramatique, comme s'il réfléchissait intensément à la manière de formuler ses plus profondes pensées. Je dépose mon livre sur mes genoux : je sens que ça va être grandiose, comme déclaration.

- Tout ce temps que j'ai passé à clavarder avec toi...

(Faut dire ici que Copain et moi, on a entretenu une relation à distance pendant plus d'un an, donc on a passé ÉNORMÉMENT de temps à clavarder pour partager notre vie tant bien que mal avant d'être enfin réunis pour de bon.)

Je plonge mes yeux dans les siens, toute attendrie. Je prépare mon "awwww, je t'aime" et je le dépose sur le bout de mes lèvres, prête à le souffler dès la fin de sa petite tirade si mignonne.

- ... j'aurais pu le passer à travailler et à faire quelque chose de vraiment plus constructif qui m'aurait rendu riche...

C'est ici qu'on insère le bruit d'une corde de guitare qui se brise. PLONG! J'éclate aussitôt de rire, et Copain se reprend, confus :

- Non, non, c'est pas ça que je voulais dire...
- J'espère, parce que c'est un peu raté comme déclaration d'amour.
- Tu m'as pas laissé finir, j'allais dire qu'à la place, je t'ai choisie TOI!
- Pfffahahaha, c'est vraiment pas mieux!
- ... Ouais je sais, je l'ai réalisé en le disant.

C'est l'intention qui compte, quand même :P

Reste que je garde ce bijou dans ma banque d'idées. Ça serait génial comme déclaration dans une comédie romantique hollywoodienne, vous ne trouvez pas?

vendredi 10 février 2012

Les 11 questions


Il y a présentement sur la blogosphère un jeu de Tag qui se nomme : Les 11 questions. J’ai été touchée par Michèle, une lectrice et blogueuse. Je vous invite à cliquer sur le lien pour aller voir son blogue!

Les règles du jeu :

Le but est de répondre à 11 questions, puis d'en poser 11 autres à 11 blogueurs de votre choix : 
  • Copiez-collez les règles sur votre blogue.
  • Publiez 11 choses à propos de vous-même.
  • Répondez aux 11 questions, puis créez-en 11 nouvelles.
  • Choisissez 11 personnes et mettez un lien vers leur blogue dans votre billet.
  • Rendez-vous sur leur blogue afin de leur dire qu'ils/elles ont été tagué(e)s.
  • Ne taguez personne sans les prévenir.

11 trucs que vous ne savez peut-être pas sur moi...

1. J'habite en Californie, mais je souffre quand même de carence en vitamine D.

2. Je mange encore des ramens, parfois, quand mon chum ne soupe pas à la maison. Congé de cuisine!

3. J'ai tenu un blogue pendant plusieurs années que j'ai créé à 15-16 ans, intitulé Hopeless Dreams, et qui a fait partie des 22 meilleurs blogs de la revue française .NET. Superstar! (Désolée pour la photo, c'est tout ce qu'il me reste du magazine : des coupures collées dans mon journal intime de l'époque.)



4. J'ai cinq consoles de jeux vidéo chez moi : Wii, Xbox 360, PS3, Nintendo 3DS et... une autre Xbox 360. Oui oui. J'ai deux Xbox...

5. Je suis émétophobe.

6. Je déteste la viande rouge, mais j'adore le poulet!

7. Je porte des lunettes parce qu'elles cachent bien mes cernes, pas parce que je n'aime pas les verres de contact.

8. Je n'ai fumé du pot qu'une seule fois dans ma vie, et je n'ai jamais essayé d'autres drogues.

9. La musique techno m'irrite énormément. Malheureusement, c'est le genre de musique préféré de mon chum...

10. Je fabrique des bijoux steampunk.
11. Je me couche (trop) souvent (vraiment) trop tard, genre 3-4 h du matin.


Les 11 questions qui m'ont été posées...

1. Ta couleur préférée de Froot Loops?
Rose!

2. Juste avant de venir devant l'ordi, que faisais-tu?
Je me brossais les dents. Palpitant n'est-ce pas? Je vis à cent à l'heure!

3. Comment ouvres-tu les enveloppes que tu as par la poste?
Avec mon doigt. Pendant que je monte les escaliers jusqu'à mon appart. Ça s'appelle « être impatiente ».

4. Ce matin, ton déjeuner c'était...
Des céréales Puffins. Ça sonne comme « pas fine », mais c'est bon!

5. La plus belle chose qu'on t'a dite dans la vie?
« Tu es celle que je cherchais depuis toujours. »

6. Ta paire de pantalons préférée?
Je n'en ai pas vraiment. Je porte presque juste des jeans.

7. Ton vice caché?
Les jeux vidéo.

8. Le mot de la langue française que tu ne sais jamais comment écrire...
Diarrhée. Faut toujours que je cherche dans le dictionnaire (en ligne). Pas que je l'écris si souvent que ça, mais bon...

9. Recevoir ou être reçu?
Recevoir! J'aime bien être chez moi, je suis plus confortable.

10. Ton bonbon préféré?
Les minis framboises rouges.

11. La chanson qui te fait pleurer à tout coup?
« Sous les aquarelles » d'Ingrid St-Pierre. Surtout depuis que ma mère m'a fait un beau vidéo de l'automne au Québec avec cette chanson en fond. Je m'ennuie! (Cliquez sur le titre de la chanson sur sa page officielle pour un extrait. Artiste à découvrir, en passant!)



Les 11 blogueurs tagués sont...


(Ça ne fait pas 11, mais je ne connais personne d'autre qui n'a pas été tagué ou qui serait peut-être intéressé à participer selon la nature de son blogue... Alors j'aimerais utiliser mon appel à tous et demander à mes lecteurs de participer dans les commentaires!)


Vos 11 questions sont...

1. Votre mot préféré?
2. Le livre le plus poche que vous ayez jamais lu?
3. Ce qui ne manque pas de vous faire éclater de rire?
4. Avez-vous une cicatrice assez visible? Si oui, qu'est-ce qui l'a causée?
5. À quel âge avez-vous quitté le nid familial?
6. Quel meuble dans votre maison vous est le plus cher et pourquoi?
7. Quelle est la chose la plus rebelle que vous ayez faite dans votre vie?
8. Votre biscuit préféré?
9. Si vous étiez un superhéros, quel nom auriez-vous?
10. Quelle sorte de shampooing utilisez-vous?
11. Quel est votre tout premier souvenir à vie? (Une expérience ou brève image de votre plus jeune âge, pas un objet.)

mardi 7 février 2012

L'art de me faire chier #7

Tousser ta bronchite sans te couvrir la bouche sur tous. les. appareils. de la salle de gym. Merci de partager, c'est très généreux de ta part.

jeudi 2 février 2012

L'amour est aveugle, comme on dit

Bien que je ne sois pas de celles qui trippent sur la St-Valentin et bien qu'on ne célèbre pas cette fête, mon copain et moi, je n'ai pu m'empêcher de trouver trop cute l'idée de cacher des petits coeurs en chocolat un peu partout pour surprendre son amoureux que T4nne à partagé dans les commentaires du billet de Michèle « Vite, il faut s'aimer ».

À l'épicerie, j'ai vu un sac de petits coeurs en chocolat, et je n'ai pas pu résister à l'envie de faire plaisir à mon chum, pour rien, comme ça (et pas le jour de la St-Valentin pour ne pas qu'il se sente poche de n'avoir rien fait de son côté).

Donc hier, pendant qu'il était occupé à l'ordi, j'en ai caché un peu partout sur le chemin de sa routine matinale. Puisque je me lève après qu'il soit parti, je n'ai pas eu la chance de voir sa réaction, mais je me suis dit que ç'avait dû mettre un peu de bonheur dans sa journée. Je me suis levée, curieuse de voir s'il en avait manqué quelques-uns...

J'ai été voir dans son tiroir de boxers. Le chocolat était là.

Dans son tiroir de la salle de bain, près du peigne. Le chocolat était là.

Dans le sac à pain. Et oui. Toujours là.

Je ne me suis pas trop découragée en me disant qu'il avait SÛREMENT trouvé les chocolats que j'avais glissés dans son sac à lunch et dans son sac à dos...

Quand il est revenu du travail, je lui ai demandé s'il avait remarqué quelque chose ce matin, ou au courant de la journée.

Non. Rien remarqué.

Je suis partie à rire. Il me regardait d'un air médusé.

« Quoi, qu'est-ce qui a? »
« T'as vraiment RIEN remarqué? Rien trouvé? »
«... Ben non. J'aurais dû? »
« Viens voir... »

Je lui ai montré mes cachettes une à une. Il les avait TOUTES manquées.

J'ai donc ajouté à mon agenda « Prendre rendez-vous avec l'ophtalmologiste ».

Je pense que les « petites attentions », c'est pas pour lui. Ça va en prendre des GIGANTESQUES pour être sûr qu'il les voit!