mercredi 28 décembre 2011

Petite pause de Noël

Je prends une petite pause durant le reste du temps des Fêtes parce que, 1) je n'ai plus de textes déjà tout prêts en banque, 2) j'ai grand besoin d'une petite pause de rien faisage et 3) vous êtes sûrement tous occupés dans votre famille à célébrer, alors probablement que vous ne remarquerez pas trop mon absence :P

Je vais en profiter pour pondre une foule de textes après mon rien faisage et je vais les emmagasiner, style écureuil-de-printemps-qui-se-prépare-pour-l'hiver. Sauf que je vais me souvenir où je les ai enfouis, et je vais vous ressortir ça comme une pro!

La pause vaut aussi pour Les diaphanes, qui a encore plus besoin de texte à emmagasiner qu'Éclats urbains.

Joyeux Noël et bonne année à tous!

vendredi 23 décembre 2011

Pas rapport

Il m'arrive parfois de briser moi-même le quatrième mur quand je regarde la télé et de penser à ce qui se passe en coulisse. Je suis sûre que vous faites pareil. Ça détruit complètement le film qu'on écoute, mais on peut pas s'en empêcher.

Tantôt, une publicité pour un téléphone cellulaire quelconque est passée à la télé. Elle mettait en scène une famille dans le salon, avec leur gros sapin de Noël.

Ledit sapin de Noël est apparu pendant environ 3 secondes. Et même pas au complet. C'était genre le quart d'un sapin.

Je me suis mise à penser à la pauvre personne qui a dû passer tellement de temps à décorer le sapin pour son gros 3 secondes de gloire. Je sais pas pour vous, mais moi, quand je fais mon sapin, ça me prend quand même du temps. C'est le fun parce que c'est une tradition et que j'ai de bons souvenirs rattachés à mes décorations.

Mais la pauvre décoratrice qui doit monter genre 300 sapins pendant les fêtes, je sais pas si elle trouve ça aussi le fun. Surtout si elle doit les démonter trois heures plus tard quand ses 3-4 branches dans le coin de l'écran ont été filmées avec succès.

Pauvre sapin de Noël! :(

mercredi 21 décembre 2011

Crépuscule californien

Je remarque de plus en plus ces jours-ci à quel point le soleil se couche tôt. C'est probablement parce que je travaille de chez moi pour la première fois durant l'hiver et que j'ai plus le temps de le remarquer. Au moins, depuis que j'ai mon fabuleux sapin de Noël super illuminé, le coucher de soleil est un moment plus joyeux!

Ça m'a rappelé mon premier été à Seattle. Un soir, passé 21:00, il y avait encore du soleil dehors. J'ai tout de suite pensé que j'avais la mauvaise heure, mais non... Il était bien passé 21:00...

J'ai creusé dans mes souvenirs pour essayer de voir si ça arrivait aussi au Québec. Je me suis dit que je l'avais peut-être juste pas remarqué. Pourtant, je me souviens quand j'étais jeune de la joie que je ressentais quand le soleil se couchait juste à 20:30, ce qui me laissait le temps de jouer dehors avec mes amis encore plus tard que d'habitude. C'était un des gros plus de l'été! Mais passé 21:00? Hmmm...

J'ai fait la remarque à mon chum deux ans plus tard, et on s'est mis à chercher sur le net. En effet, le soleil se couche plus tard à Washington qu'au Québec à cause de l'inclinaison de la planète. Donc en juin, le soleil se couchait à 21:10 à Seattle, mais à 20:45 à Montréal. C'est quand même presque 30 minutes de plus!

Et pour les habitants de Seattle, 30 minutes de soleil de plus, c'est le paradis.

Maintenant que j'habite en Californie, je pense à vous chaque soir, à 16:10, quand le soleil se couche chez vous, alors que chez moi, il se couche à 16:50.

MUAHAHAHAH!

(Bon ça marche pas vraiment à cause du décalage horaire, mais vous comprenez le principe...)

jeudi 15 décembre 2011

À bas la procrastination

J'ai enfin refait mon sapin de Noël.

Maintenant, mon appart brille de milles lumières LED glorieuses et multicolores!

Photo à l'appui.


Sans oublier les cadeaux, que j'ai donc bien hâte de déballer!


Quelques décorations, vues de plus près.







Celle-là, je l'ai faite moi-même. Ce fut tout un combat que de rentrer le petit sapin par le minuscule trou...


Joyeux Noël! :)

mardi 13 décembre 2011

Une question de maturité

Quand j'étais plus jeune et qu'on rendait visite à ma grand-maman (qu'on appelle affectueusement Mémé) durant les fêtes, j'adorais particulièrement les trucs qu'on n'avait pas chez nous et qu'elle nous offrait tout le temps.

Par exemple, de la tarte au chocolat. Des paparmanes roses. Du jus d'orange frais pressé et du bacon le matin.

Mais y'a une chose qui me faisait vraiment plaisir et qui, quinze ans plus tard, ne fait absolument aucun sens...

Les canettes de liqueur.

Elle en avait de toutes les sortes. Pepsi, Coke, Canadian Dry, Root Beer, 7up.

Et c'est pas comme si on n'en avait pas chez nous, de la liqueur. Ma mère nous achetait souvent des 2 litres de Coke ou de Crush aux raisins. Mais dans ma petite tête d'enfant, se faire donner une canette entière, c'était comme recevoir un honneur. TOUTE une canette pour moi TOUTE seule. Et sans la contrainte d'un verre de vitre plate.

Quand Mémé me demandait si je voulais de la liqueur, je jubilais. Je m'approchais du frigidaire et elle me nommait les sortes. J'observais l'armée de petites canettes sur la tablette du bas, toutes bien rangées par couleur. Et je choisissais. Quand elle me remettait la cannette entre les mains, je passais quelques minutes à admirer sa belle robe d'aluminium briller sous la lumière artificielle de la maison, à suivre des doigts les petites gouttes de condensation qui formaient des sillons autour de la marque. Et j'écoutais avec attention le « psshhhh » ravigotant que ça faisait quand on l'ouvrait.


Elle était TOUTE POUR MOI!

Je me trouvais donc ben mature de boire dans une canette. Et je prenais même du Canadian Dry des fois, pour être encore plus adulte. Je sentais que je faisais partie de la gang.

Moi, ma canette, et toute ma maturité.

Ensuite, je courais me chercher une paille rose fluo, je retournais à mon livre à colorier de Disney et j'échappais immanquablement de la liqueur par terre en faisant des bulles avec ma paille.

Mouais.

Toute ma maturité.

dimanche 11 décembre 2011

Noël chez Les diaphanes

Petit texte à saveur de Noël sur Les diaphanes.

Bon, c'est pas joyeux joyeux. Faudrait que j'en écrive un plus léger la semaine prochaine pour me reprendre, mais c'est ce qui m'est venu en tête en premier!

P.-S. Je n'ai pas encore refait mon sapin. Je suis la reine de la procrastination. À quand le couronnement?

samedi 10 décembre 2011

L'art de me faire chier #4

Édition L'art de me faire chier moi-même :

Mettre « 23 » dans la case « âge » des formulaires, et ce, depuis trois ans. Ça me déprime à chaque fois de réaliser que je n'ai plus 23 ans, mais bien 26. Et bientôt 27.

Beh.

Fait cocasse : J'ai écrit par erreur « 19 » pendant près de trois ans aussi, avant de passer à « 23 ».

lundi 5 décembre 2011

J'ai décoré mon sapin de Noël la fin de semaine passée!

Mais je suis déçue parce qu'on s'est acheté des lumières LED cette année, et elles ne sont pas aussi lumineuses que les autres.

Alors on en a acheté d'autres.

Ça veut dire qu'il faut que je refasse tout mon sapin. Parce que y'a pas moyen de rajouter des lumières quand les boules sont déjà sur les branches. (Oui, j'ai essayé. Oui, j'ai brisé une boule. Oui, j'ai appris ma leçon. Gnack.)

La paresseuse en moi a vraiment pas envie de tout refaire ça.

Mais la perfectionniste en moi reluque le sapin depuis une semaine en se plaignant que ça détruit tout l'esprit de Noël. CHAQUE. FOIS. QU'ELLE. LE. VOIT.

Des fois je pense que la perfectionniste en moi est VRAIMENT gossante. Mais je l'aime pareil. C'est elle qui m'a permis d'avoir des bonnes notes à l'école et de me faire de bons clients, après tout.

Je suis sûre que je vais la remercier une fois que ça va être fini.

Et je mettrai une photo juste pour vous!

Au fait, est-ce que vous avez fait votre sapin, ou vous êtes plus du genre à attendre à la dernière minute? Ou a pas en faire du tout?

vendredi 2 décembre 2011

Quand la vie s'acharne...

Y'a des jours comme ça où on a l'impression que TOUT arrive en même temps. Et ça nous fait chier. Royalement.

Problème #1 :
Je me réveille en retard vers 10:00 du matin. Bon, c'est pas trop grave parce que je suis pigiste et que je travaille de chez moi, donc généralement, c'est jamais un problème. Sauf que...

Problème #2 :
J'ai reçu un courriel d'un client qui a besoin d'une traduction ultra urgente à remettre avant midi. Normalement, ils m'avertissent au moins deux jours à l'avance, mais ils n'ont pas pu le faire cette fois. Donc il est 10:00, j'ai deux heures pour tout finir. Ça risque d'être serré.

Problème #3 :
Panne de courant. Évidemment.

Problème #4 :
La batterie de mon portable est presque vide. Évidemment.

Problème #5 :
Aucune idée quand le courant va revenir, ni l'étendue de la zone affectée. Je dois donc me rendre dans un café dans la ville d'à côté (on prendra pas de chance) pour me connecter à leur Internet de merde gratuit. Je coupe donc mon temps d'environ vingt minutes. Joie.

Problème #6 :
Les fichiers dont j'ai besoin pour vérifier certains termes sont sur mon vrai ordinateur à l'appart. Aucun moyen d'y accéder à cause de la panne. Évidemment.

Fait chiant #1 :
Cinq minutes après avoir mis les pieds dans le café, je vérifie si la panne est toujours en cours. Et bien non. Le courant est revenu y'a deux minutes. Évidemment.

Bref, pour faire une histoire courte, j'ai perdu la moitié de mon temps à trouver du courant, puis à revenir chez nous pour les fichiers, mais je suis parvenue à tout finir avec juste un tout petit peu de retard. Le client a été compréhensif parce qu'il n'avait pas pu m'avertir. Je ne lui ai pas dit pour la panne de courant. Je trouvais que ça faisait un peu tiré par les cheveux. Du genre excuse bidon pour cacher le fait qu'on a dormi jusqu'à 10:00. Même si c'était en effet le cas. Mouin.

Le pire dans tout ça, c'est que la panne de courant a été causée par un petit animal qui est allé se foutre quelque part dans les fils électriques à la centrale. Meh?!

Des fois j'ai l'impression que la vie se fout un peu de ma gueule, juste pour le fun. Juste pour voir comment je vais réagir. "Kin, un suisse suicidaire, maintenant, danse, p'tit singe! DANSE!"

Ben c'est quand même 1-0 pour moi, HAH!

(Quoique, si on fait le vrai pointage, ça doit plus être 9045-1 pour la vie.)